fbpx

Actualité

Revue de presse

Label vert : un objectif durable depuis plus d’une décennie

REVUE DE PRESSE

L’Union suisse des professionnels de l’immobilier (USPI) Genève œuvre avec ses membres depuis de nombreuses années afin d’accompagner les propriétaires à répondre à la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Alexandre Molinari, président de la Commission technique de l’USPI Genève, revient sur un programme ambitieux en faveur de l’environnement et nous livre ses réflexions pour l’avenir.

Créé en 2009, le Label Vert s’inscrivait dans une démarche proactive afin d’anticiper les exigences futures de la Loi sur l’énergie genevoise. Un enjeu de taille, le domaine du bâti ayant un potentiel d’économie important et représentant près de 50% des combustibles fossiles du canton.

Le Label Vert permet de recenser, quantifier et valoriser les économies d’énergie réalisées lors de rénovations de bâtiment. A travers ce Label, notre volonté est de produire des actions concrètes et mesurables. Ce programme a permis d’économiser depuis sa création plus de 60 millions de litres de mazout, soit l’équivalent de 25 piscines olympiques. En termes de gaz à effet de serre, cela correspond à une économie de 187 000 tonnes de CO2, soit 878 553 tours de Suisse en voiture! Des résultats encourageants, qui s’inscrivent pleinement dans les objectifs de la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération. Nous sommes heureux que nos membres aient pleinement et immédiatement adhéré à ces objectifs ambitieux.

Une implication au quotidien

La rénovation d’un immeuble est un projet complexe, demandant des connaissances spécifiques. Le rôle de la Régie est central. Par sa vision globale des différents aspects en lien avec un immeuble, tels que les connaissances techniques et législatives, le professionnel de l’immobilier a un rôle clef qui s’apparente à celui d’un chef d’orchestre.
Afin d’assurer un niveau de conseil élevé, l’USPI Genève mise sur la formation de ses membres, depuis de nombreuses années. Ceci s’est récemment traduit par la mise en place d’une formation dédiée à la rénovation énergétique, «ImmoEnergie », conçue sur mesure par les professionnels de l’immobilier, les Services industriels de Genève et l’Office cantonal de l’énergie.

Notre objectif

«La maison verte», c’est-à-dire un bâtiment qui a subi un processus d’assainissement énergétique efficient et raisonné, et qui répond aux besoins des habitants en termes de confort et de qualité. Dans ce sens, deux types d’action peuvent être menées afin d’atteindre cet objectif. Les premières sont des actions qui ont pour but d’éviter les «gaspillages», par des mesures pouvant rapidement être mises en place: je citerai par exemple l’équilibrage hydraulique et thermique du système de chauffage, l’optimisation de l’éclairage dans les communs d’immeubles, ou encore le remplacement des appareils énergivores dans les buanderies. Le second axe consiste à s’assurer que les rénovations énergétiques, soit les interventions lourdes sur un bâtiment d’aujourd’hui, permettront d’atteindre l’objectif de la «maison verte». Lorsque nous rénovons, nous rénovons pour les 50 prochaines années.

Propos recueillis par François Berset
Article paru dans Tout l’immobilier le 14 septembre 2020

© 2018 / USPI Genève — Rue de la Rôtisserie 4, Case postale 3344 — 1211 Genève 3 / website by Level & team